Flash d'informations

- Après avoir agrippé de façon résignée le flyer colore que me tendait un pauvre jeune homme coincé à distribuer des feuillets publicitaires sous la pluie, j'y ai jeté un coup d'oeil peu intéressé, me préparant à le fourrer dans mon sac pour m'en départir plus tard, avec les vingt autres que j'aurai acquis durant la journée. Et là illumination. Je vais utiliser ce flyer. Les informations qu'il contient me sont réellement utiles. Aaaaalleluia. Je vais donc changer de tête samedi prochain. Ça aura prit environ 400 papiers multicolores distribués agressivement avant qu'un seul s'avère utile. Comme quoi.

- Après trois mois d'abstinence, javais complètement oublie à quel point le cinéma c'est bien. Je n'y étais pas encore allée simplement parce que la programmation s'avérait peu intéressante ces dernières semaines (et que ca te coûte un rein et demi pour assister à une séance). Mais hier j'ai finalement expérimenté la salle de cinéma nippone pour une extraordinaire représentation de This is it, le documentaire relatant la préparation de la tournée de Michael Jackson qui n'aura jamais eu lieu. J'aurais tué chaton et lapin pour obtenir une place à un de ces concerts. Oh et soyez prévenus, au Japon personne ne quitte la salle tant que le générique n'est pas termine, joie!

- Prendre un café dans un confortable fauteuil d'un Starbucks en compagnie d'une Allemande pendant que White Christmas joue doucement, ça donne étrangement l'impression d'être à Manhattan plutôt qu'à Tokyo. Même si on parle japonais en sirotant notre mocca.

- Ma sœur a échoué son examen de conduite. Passé après un mois de pratique (en gros quatre leçons avec un prof). Elle l'a repris le lendemain. L'a encore échoué même si elle avait à refaire le même parcours. L'a repris le jour suivant. L'a obtenu. Elle conduit mieux que mon père d'accueil et mon conseiller réunis. La sécurité routière canadienne me manque terriblement...

- Samedi prochain, Peter, le Rotex Vietnamien-Danois qui a fait un échange au Japon, qui est parti vivre en Allemagne et qui étudie maintenant à l'université de Tokyo a décidé de faire quelque chose pour nous divertir. Quoi d'autre, donc, que d'organiser une orgie de crème glacée en plein mois de novembre. Je ne sais pas trop dans quoi je m'embarque, mais ah, le Rotary a été clair: ne refusez jamais une invitation, même si c'est pour participer à une activité douteuse (qui s'avèrera surement plus que marrante).

Fin du flash d'informations. Vous pouvez recommencer a vivre.

.

P.S. Enfin pas tout de suite. Avant j'aimerais savoir s'il y a de longs et nombreux passages en allemand dans le film Inglorious Basterds. Je me débrouillerai très bien avec le français et l'anglais, mais le sous-titrage japonais ne me sera pas dune grande aide si la moitie du film est en allemand.

P.P.S Un délicieux pain au curry a celui qui me trouve la provenance du titre de cet article, qui n'a aucun lien avec ce dernier d'ailleurs.